Bienvenue sur le site de la Basilique Notre-Dame des Victoires, sanctuaire marial et haut-lieu thérésien du diocèse de Paris. Vous pouvez ici consulter les horaires, le calendrier, découvrir les différentes activités que nous vous proposons, mais aussi confier vos intentions de prière, ou visiter la basilique...

Nouveau venu ? Cliquez ICI

* Ce champs est obligatoire
Accueil » prêtres et Religieuses

 

 

Notre-Dame des Victoires est un sanctuaire marial et un haut-lieu thérésien dont l’animation est confiée par l’Archevêque de Paris à des prêtres diocésains et aux Bénédictines du S-C de Montmartre :

Le Père Hervé SOUBIAS est Curé-Recteur de la Basilique

depuis le 1er septembre 2011.

Ordonné prêtre en 1989, il était auparavant curé à Fontenay-Sous-Bois

 

Les Bénédictines du Sacré-Coeur de Montmartre

A Notre-Dame des Victoires, les sœurs Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre accompagnent la pastorale mise en œuvre par le Curé-Recteur, et les prêtres de la Basilique, en union avec l’archevêque de Paris. Installées par l’Archevêque de Paris en 1992, elles participent au rayonnement de la Basilique selon leur vocation, apportant aux pèlerins et aux paroissiens le témoignage de la vie dans le Christ.

Bénédictines du
Sacré Cœur de Montmartre

Dans tous les lieux où la congrégation est implantée,les sœurs Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre mènent une vie monastique de prière et d’accueil.

Bénédictines :
La recherche constante de Dieu dans une vie monastique

La Congrégation est appelée à vivre une vie monastique, qui est d’abord une vie de prière pour l’Eglise, spécialement le Saint Père, les Evêques, les Prêtres, et tous les hommes. Les sœurs sont placées au cœur du Mystère du Christ, pour être un signe de la plénitude de vie et de sainteté de l’Eglise. Elles veulent être une attestation vivante de la Résurrection du Christ, dans la liberté de l’Esprit, manifestée par une recherche constante de Dieu, un amour sans partage du Christ, exprimé par les vœux de chasteté, pauvreté et obéissance.

            L’office divin, chanté au nom de toute l’Eglise, rythme la vie de prière des sanctuaires où la congrégation est implantée.Tout entier louange à Dieu, il est la prière du Christ que Celui-ci, avec son Corps, l’Eglise, ne cesse de présenter à son Père. Tous ceux qui aiment ou désirent découvrir la beauté de Dieu et celle du lieu où il réside, peuvent s’unir au chant des sœurs matin, midi et soir.

Du Sacré Cœur :

Le culte du Cœur du Christ se trouve directement puisé dans l’Ecriture et chez les Pères de l’Eglise. (Jn 19,34) Sur la croix, le Christ prend la place de tous les hommes pour assumer toutes leurs faiblesses, tous leurs péchés, et les offrir au Père. C’est ce que l’on appelle la substitution. Là est le centre de la spiritualité du Cœur du Christ.

            Les sœurs Bénédictines du Sacré Cœur de Montmartre, par la participation à la substitution et par le sacrifice eucharistique, communient au cœur du Christ. Elles sont appelées à continuer librement cette offrande du Christ et d’elles-mêmes en lui, pour le salut du monde.

De Montmartre : Mère Marie de Saint Pierre

La finalité de la Congrégation découle de son origine. Elle fut fondée en la Basilique du Sacré Cœur de Montmartre par Adèle Garnier (Mère Marie de Saint Pierre) en 1898. Celle-ci avait reçu de Dieu l’intuition de lier l’adoration du Saint-Sacrement au culte du Sacré Cœur, et forma le dessein de créer une communauté de religieuses consacrée à l’adoration et à la réparation pour soutenir le rayonnement visible et invisible de la Basilique.

La vocation des sœurs a, de par sa nature même, une dimension apostolique : l’animation spirituelle et matérielle des lieux de prière.  Ceux-ci traduisent le besoin de nos contemporains de se retrouver dans le silence, la prière, le ressourcement spirituel et la rencontre fraternelle. Portant souvent de lourds problèmes, ils espèrent réconfort et réponse à leur besoin d’absolu.

La congrégation est aujourd’hui implantée dans plusieurs hauts-lieux de prière en France : la Basilique du Sacré-Cœur-de Montmartre, le Prieuré Saint-Benoît-Sainte Scholastique, sur la butte Montmartre, le Prieuré de Béthanie (Blaru – Yvelines), Notre-Dame des Victoires (Paris), Notre-Dame de Marienthal (Alsace), Notre-Dame de Laghet (Nice), Ars, le village du Saint Curé, Notre-Dame du Laus (dans les Hautes-Alpes), la Basilique Saint Martin à Tours.