#Edito : C’est la vengeance de Dieu qui vient…


“Soyez forts, ne craignez pas. Voici votre Dieu : c’est la vengeance qui vient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver.”


Voilà ce que le Seigneur nous dit par la bouche d’Isaïe.

Adam et Ève ont péchés par la bouche et les oreilles, c’est en posant son doigt sur la bouche et les oreilles que le Seigneur guérit l’homme. Le Seigneur veut faire avec nous une œuvre de re-création. Souvenez-vous du psaume 8; « à voir le ciel ouvrage de tes doigts ». Le Seigneur prend l’exemple du bègue pour nous montrer qu’il ne veut pas seulement nous guérir mais aussi nous mettre en état de marche.

Maiscommentveut-ilquenousmarchions ?Enl’aimantetenaimantnos frères, oui, mais encore ? En écoutant sa parole ! D’où la guérison des oreilles. Comment faire ? Prendre une Bible, avoir le désir de l’entendre, prier l’Esprit Saint pour nous dégager le cœur et l’âme et ouvrir le livre. Soit de façon guidée, en prenant la lecture proposée par la liturgie, soit de façon spontanée en ouvrant simplement la Bible. Saint Augustin et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus l’on fait. Mais attention à la “biblio-romancie”. Le danger est d’entendre ce que JE veux entendre. Notre oreille spirituelle est bien vivante mais fréquemment ensablée. Ma compréhension des choses peut dominer. Alors que faire ? Il est nécessaire d’aller à l ‘écart : « Jésus l’emmena à l’écart loin de la foule ». Dieu parle dans le silence. Et puis se laisser aimer par lui, se laisser toucher, se laisser re-créer.

Là il fera parler les bègues et entendre les sourds. C’est la promesse que nous pouvons déjà entendre dans le livre d’Isaïe au chapitre 35 versets 5-6 : «Soyezforts,necraignezpas.VoicivotreDieu:c’estlavengeancequivient, la revanche de Dieu. Il vient lui-même et va vous sauver. » Il se venge en nous aimant à l’infini.

 

Père Antoine d’Augustin


in venenatis vulputate, porta. mattis sit