#Edito : « L’Esprit Saint vous fera souvenir tout ce que je vous ai dit »


“Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, mon Père l’aimera, nous viendrons vers lui et, chez lui, nous ferons une demeure.”


Jésus vient de faire ses adieux à ses disciples. Le Christ va vivre la Pâque, c’est à dire son passage, la mort et la résurrection. Il veut nous donner toutes les voies et les clés qui nous accompagneront dans notre vie de chrétiens.

Le Christ nous demande d’être fidèle, de l’aimer et d’aimer, de garder sa Parole, et cette route passe par Lui. La Parole est vivante. Il ne tient qu’à nous de la lire, de nous en nourrir, de retenir un verset en marchant, chez nous, et de le méditer avant de le laisser reposer, de se laisser toucher. Souvenez-vous de Cléophas et de son compagnon sur la route d’Emmaüs. Ils sont perdus, désemparés, après la mort du Christ. Jésus les croisera et les accompagnera, sans qu’ils le reconnaissent, en leur interprétant dans toute l’Ecriture ce qui le concernait. Ne diront-ils pas : « Notre cœur n’était-il pas brûlant en nous tandis qu’il nous parlait sur la route et nous ouvrait les Ecritures ? » Le Christ ne nous laisse pas seuls. « L’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom vous enseignera tout et vous fera souvenir tout ce que je vous aurai dit ».

Mais Jésus va plus loin et nous dit à chacun : « Nous viendrons chez toi, et chez toi nous nous ferons une demeure ». Dans nos cœurs, Dieu est présent. « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix ». Cette paix du Seigneur ne nous exonère pas d’être confrontés à des épreuves. Mais ajustés à Dieu, nous pouvons trouver notre unité et la force intérieure de faire face. La providence, c’est la lumière qui nous guide. Lorsque ce que nous attendons ne se produit pas, cela signifie que ce n’est pas la voie ou le moment. C’est d’ailleurs souvent quand nous pensons que les choses ne viendront plus que nous sommes exaucés, comme si le Seigneur attendait que nous cheminions avant. Mais jamais, il ne nous abandonne. Il nous faut vouloir rester ajustés à Dieu par amour, en disant oui, aidés par l’Esprit Saint.

Bertrand Chevalier, diacre permanent


elit. dolor. venenatis id commodo ut