#Edito : Zachée, l’histoire d’un grand escroc de petite taille


Aujourd’hui, nous entendrons l’histoire de Zachée, le chef péager.


Nous serons attentifs au bonheur qu’a Zachée de recevoir le Seigneur dans sa maison. Le même bonheur nous animera j’espère, ce dimanche. C’est en effet la dédicace de notre Église, fête du jour où le Seigneur est venu pour la première fois dans ces murs de pierre. Quand le Seigneur vient, c’est toujours le bonheur. Mais Zachée par ce qu’il est, par son attitude, et sa réponse à Jésus nous montre comment profiter de ce bonheur de la présence de Jésus.  

Zachée est chef des voleurs, habitant de la ville de la lune, ville païenne. Son nom signifie « celui qui est pur »…Mais il a un désir : voir Jésus. Il court devant, ne regarde pas en arrière, il cherche. Jésus aime ceux qui cherchent. Il se cache pour voir passer Jésus. Il croit être invisible comme Dieu. C’est Dieu qui le voit, lui parle en premier. Et comme toujours, sa parole est créatrice. Il appel Zachée par son nom, comme Marie-Madeleine au tombeau. Il se convertit. Zachée était perdu, il est sauvé.

« Il me faut demeurer chez toi ». Entendons cette parole. Jésus veut habiter chez nous. Pas seulement dans l’Église, mais en nous. Pourquoi ? Pour y chasser toute forme de mort. C’est Jésus qui vient livrer en nous le combat pour la vie. Il vient pour cela. C’est sa part. Notre part, comme celle de Zachée, est de le chercher, de l’entendre prononcer notre nom, de le recevoir, et faire ce que la grâce nous suggère, accepter d’être fils ou fille d’Abraham. Viens Seigneur Jésus, viens pour nous sauver.

 

Père Antoine d’Augustin


venenatis ante. dapibus odio non dolor Donec Aenean et, felis ut efficitur.