Les grâces
de la basilique


Zélie Martin


“Si tu consentais seulement à faire une chose que je vais te dire, et que tu voulusses bien me la donner pour étrennes, je serais plus heureuse que si tu m’envoyais tout Paris. Voici : tu habites tout près de Notre-Dame des Victoires. Eh bien ! entres-y seulement une fois par jour, pour dire un Ave Maria à la Sainte Vierge. Tu verras qu’elle te protègera d’une manière toute spéciale, et qu’elle te fera réussir en ce monde, pour te donner ensuite une éternité de bonheur.”


LA VICTOIRE
PAR MARIE

La Sainte Vierge exauce généreusement les demandes de ceux qui prient de tout leur cœur. En témoignent les milliers d’ex-votos qui tapissent les murs de la Basilique. Marie est bien la reine de toutes les victoires : conversion, guérison ou naissance obtenue, mariage conclu, appartement trouvé, examens réussis, travail décroché… tout intéresse notre Mère du Ciel, qui intercède pour ses enfants auprès de Jésus, son Fils.



La Famille
Martin

La famille de Sainte Thérèse de Lisieux a un grand attachement à la Sainte Vierge et particulièrement à Notre Dame des Victoires qu’elle aime invoquer et même visiter dans son sanctuaire parisien.

Alors étudiant à Paris, Louis Martin vient régulièrement prier Notre Dame des Victoires. Il partage son amour de Marie avec son épouse Zélie, puis avec leurs cinq filles.

En 1883, sa dernière fille, Thérèse, la future sainte de Lisieux, tombe gravement malade.  La Sainte Vierge la guérit le 13 mai, au terme d’une neuvaine de prière à Notre Dame des Victoires. Thérèse vient en pèlerinage avec son père et sa sœur la remercier le 4 novembre 1887.

Après la canonisation de Thérèse en 1925, la Basilique devient haut lieu thérésien, en mémoire de son amour pour Notre Dame des Victoires. En 2008, Louis et Zélie sont béatifiés par le Pape Benoît XVI, puis canonisés en 2015 par le Pape François. Ils deviennent le premier couple canonisé de l’histoire de l’Eglise. Depuis 2012, une chapelle de la Basilique leur est dédiée et abrite leurs reliques. C’est un puissant lieu d’intercession pour les couples, les familles, les malades…



La prière pour la vie et le lieu de consolation et de mémoire

Au fond de la Basilique, se trouve une statue de la Sainte Famille en bois d’olivier, auprès de laquelle sont déposé les noms d’enfants n’ayant pas vu le jour. Lieu de mémoire pour ces enfants, il est aussi lieu d’intercession pour la cause de la vie et pour les familles blessées. Proposé par l’association « Mère de Miséricorde », qui vient en aide aux parents confrontés à la question de l’accueil de la vie, il peut devenir source d’un chemin de consolation.

Quel que soit la raison de la mort prématurée de ces enfant, accident de la nature ou décision des parents, ils sont connus et aimés de Dieu. Chaque soir de fête mariale, le registre dans lequel sont inscrits les noms des enfants confiés, est déposé au pied de l’autel et le chapelet est prié pour eux et leurs parents.



venenatis, vel, quis, leo. commodo ut leo efficitur. ut quis amet,