LE SACREMENT
De Réconciliation


LE SACREMENT
DE RÉCONCILIATION


Dieu seul pardonne les péchés. Parce que Jésus est le Fils de Dieu, il dit de Lui-même : « Le Fils de l’Homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre » ( Mc 2,10) et il exerce ce pouvoir divin : « Tes péchés sont pardonnés » ( Mc 2,5; Lc 7,48). Plus encore, il donne ce pouvoir aux hommes pour qu’ils l’exercent en son nom (Jn 20,21-23).

Catéchisme de l’Église Catholique n° 1441


Se préparer
à la confession :

Relire lentement les commandements de Dieu (Dt 5),
s’aider de l’examen de conscience donné par le prêtre.

Repenser dans ma mémoire (écrire éventuellement) les événements (depuis ma dernière confession) qui ont été marqués par un refus d’aimer, un « non » dit à Dieu, un péché qui m’a éloigné du Seigneur.

Se présenter devant le prêtre, par exemple en rappelant la date de sa dernière confession, puis : Bénissez-moi, Père, parce que j’ai péché.

Faire, avec le prêtre, le signe de la croix.

Confesser ses péchés (envers Dieu, envers les autres, envers soi-même …).

Le prêtre dit quelques mots à partir de la Parole de Dieu, et me propose un geste de conversion et de pénitence (il ne s’agit pas d’une « punition », mais d’une possibilité d’entrer dans le mystère pascal).

Dire l’acte de contrition :
« Mon Dieu, j’ai un très grand regret de vous avoir offensé, parce que vous êtes infiniment bon, souverainement aimable, et que le péché vous déplaît. Je prends la ferme résolution, avec le secours de votre sainte grâce, de ne plus vous offenser et de faire pénitence. »


Voir les horaires



Retourner
à la page des sacrements


Aller à la page

dolor suscipit Phasellus ipsum et, Donec libero